Viola CHOAIN

Bonjour,

Vous voilà entré sur le site du CABINET ST. MARCEAUX – sur la page de Viola Choain-Hamann.
Peut-être êtes-vous à la recherche d’information, de conseil, de soutien ou de la réponse à un problème
concret ?
Peut-être est-ce la souffrance qui vous conduit ici, la recherche de solutions à vos angoisses, phobies, à votre
état dépressif, votre comportement obsessionnel ou Toc ?
Peut-être cherchez-vous un soutien après un deuil ou une perte sentimentale, pour vos problèmes de couple
ou conflits conjugaux ?

Les souffrances représentant parfois un réel handicap empêchant l’accès à une existence satisfaisante…
Elles se traduisent alors sous la forme de retrait social, de troubles comportementaux, d’affectations psychosomatiques, de difficultés psychologiques et relationnelles.
Ainsi, la douleur morale n’est pas fonction de la situation, mais de la subjectivité de chacun. C’est pourquoi,
il n’y a pas de bonnes ou mauvaises raisons de consulter un psychologue, puisque c’est la douleur morale qui fait référence. Et il n’y a aucune honte à faire ce pas, plutôt que de s’emmurer dans un quotidien invalidant.
Celui qui veut rencontrer un psychologue veut aller mieux.

Si votre mal–être concerne le travail :

– côté entreprise : suivi des salariés souffrant de problèmes en lien avec le travail, établir un diagnostic et mise en application des solutions en présence des personnes impliquées.

– séances individuelles ou en entreprise de coaching et d’amélioration du sens relationnel;
– le stress, les addictions, les discriminations ou les harcèlements au travail;
– burnout, épuisement au travail;
– le mal-être au travail;
– peur du travail;
– problèmes relationnels avec les collègues ou avec l’hiérarchie;
– chômage.

Je ne connais pas encore votre motivation mais sans doute cherchez-vous alors dans ce site une piste de réflexion, une fenêtre et vous êtes guidé par la conviction que votre mal être n’est pas une fatalité dont vous devez vous accommoder.

Etre écouté et verbaliser ses difficultés sans crainte d’être jugé, tels sont les fondements d’une psychothérapie dont l’objectif est de se délivrer des charges inutiles.

Un Master en Psychologie Clinique à l’Université de Reims, des formations continues en Thérapie Familiale, en Psychopathologie de l’Adolescent et un Diplôme Universitaire en Thérapie Cognitive et Comportementale (AFTCC) m’aident dans ma pratique quotidienne en tant que Psychothérapeute à répondre aux diverses interrogations de mes patients.

Pour vous donner une idée de mes démarches thérapeutiques et les indications auxquelles je suis confrontée dans ma pratique quotidienne, je vous invite à vous promener sur le site.

Cordialement,
Viola Choain-Hamann

 

 

Viola Choain, Cabinet St Marceaux

 

  1. À quoi sert un(e) psychologue du travail ?
  2.  Questions fréquemment posées

 


 

1. À quoi sert un(e) psychologue du travail ?

 

keep-calm-and-consult

 

 

Face à des situations de stress, de mal-être, de conflit, de démotivation, de souffrance psychologique ou physique au travail qui peuvent générer des dysfonctionnements dans l’entreprise, la psychologue du travail peut apporter son aide au salarié, dans un cadre de confiance et de confidentialité, aider à l’identification des facteurs déclenchant et préconiser des mesures de préventions adaptées.

 

Les interventions de la psychologue du travail concernent deux aspects :

 

Aspect curatif :

 

  • Débriefing : Suite à un événement dit traumatisant survenu dans un contexte de travail comme des agressions, des violences physiques ou verbales, un accident sur le poste de travail, du harcèlement…

 

pas-de-panique

 

  • L’accompagnement des personnes : suivi individuel des salariés ayant comme thème majeur la souffrance au travail (surcharge, stress, maltraitance psychologique, appréhension après un arrêt maladie, conflit professionnel, problème organisationnel, licenciement, surcharge de travail, problèmes ergonomiques…)

 

un-dieteticien-ou-un-psy

 

  • Des groupes de parole inter-services, inter-équipes pour améliorer la communication, prévenir ou résoudre les conflits

 

stress-free-zone

 

 

  • Un rôle de médiateur : permettre à l’employeur et à l’employé de maintenir des relations de travail confiantes dans le respect mutuel

 

Aspect préventif :
  • Anticipation des problèmes liés à l’organisation du travail
  • Evaluation des risques
  • Recherche des conditions de la bonne santé au travail

 

touche-pas-a-mon-poste

 

Les risques psycho-sociaux : de quoi parle-t-on ?

 Est-ce que je suis concerné(e) ?

Par risques psycho-sociaux on comprend les risques professionnels perçus ou vécus par les salariés, et portant atteinte à leur santé mentale ou physique.

 

Les facteurs de risques qui peuvent créer du mal-être au travail :

 

Le contenu du travail : sur/sous-charge de travail, faible autonomie, monotonie ou pauvreté des tâches…

 

L’organisation du travail : absence d’objectifs, rythme, horaires difficiles, manque de clarté dans les directives, manque d’encadrement, …

 

Les relations de travail : manque de coopération, de reconnaissance et de soutien, tensions interpersonnelles entre collègues ou avec l’hiérarchie, harcèlement, jalousie.

 

L’environnement physique : nuisance physique comme bruit, chaleur/froid, humidité, éclairage, contraintes de posture (debout, courbé..), manque d’espace…

 

2. Questions fréquemment posées (FAQ)

 

Ai-je des raisons de contacter la psychologue du travail ? comment ça se passe ?

 

Après l’entretien avec la psy, est-ce qu’elle en parle à ma hiérarchie ou mes collègues ?

 

Réponse : Non, personne ne saura de quoi nous avons parlé. Cela restera strictement entre nous, sauf vous souhaitez explicitement que je fasse le lien avec les personnes concernées par le problème exposé (collègues, hiérarchie).

 

J’ai subi des agressions physiques, verbales ou des menaces – est-ce que je peux en parler avec la psychologue ?

 

Réponse : oui, car être menacé(e) ou agressé(e), c’est traumatique et déstabilisant…

 

Je n’arrive plus à faire face à ma charge de travail.. est-ce que je suis incompétent(e) ? est-ce que ça vaut la peine d’en parler avec la psy ?

 

Réponse : oui, car il faut comprendre pourquoi vous n’arrivez plus à faire face… et comment vous pouvez vous mettre en état psychologique de faire face à nouveau.

 

Je suis mal car j’ai des problèmes dans ma vie personnelle. Est-ce que j’ai le droit de solliciter la psychologue du travail ?

 

Réponse : oui, car elle peut vous conseiller et aider à mieux vivre ce passage difficile sans que l’impact sur le travail soit trop important.

 

Je me ne sens pas équilibré(e) dans mon travail. Pourquoi en parler avec la psy ?

 

Réponse : c’est important de se sentir bien au travail. Est-ce que vous faites réellement ce que vous souhaitez faire ? Ce que vous savez faire ? S’agit-il d’un problème technique ? Relationnel ? De reconnaissance ?

 

De toute manière, je suis quelqu’un de stressé(e), pourquoi consulter ?

 

Réponse : Le travail est un terrain où le stress peut pleinement s’exprimer. Ceci est bien, si on parle de stress positif, mais si c’est du stress négatif, donc contre-productif, c’est moins bien. On peut apprendre à réduire et à gérer son stress.

 

Je n’arrive pas à avoir des bonnes relations avec mes collègues, à m’intégrer. Qu’est-ce que je peux bien y faire s’ils ne veulent pas de moi ?

 

Réponse : La relation à l’autre, ça s’apprend. La psychologue peut vous aider à trouver votre place, à mieux vous intégrer, à mieux appréhender l’autre.

 

N’hésitez pas à compléter cette Foire Aux Questions avec vos propres questions.

 la psychologue du travail est à votre écoute – n’hésitez pas à la contacter.

 

Viola Choain-Hamann
0633698898
viola.choain@icloud.com

Psychologie Clinique – Psychologie du Travail, Psychothérapie pour adolescents, adultes et couples. Intervention en entreprise. Formation.RPS.